Quelles sont les indemnisations en cas de paraplégie ?

Vous ou l’un de vos proches êtes atteint de paraplégie et souhaitez connaître les indemnités particulières à cette situation. Vous devez tout d’abord consulter un avocat spécialisé en droit du dommage corporel. Celui-ci travaille en étroite collaboration avec une équipe pluridisciplinaire de médecins-experts et ergothérapeutes dont l’expertise médicale permettra d’apprécier l’indemnisation du préjudice corporel. Ensemble, ils devront évaluer les différents postes de préjudice.

Peuvent être retenus, entre autres : le déficit fonctionnel temporaire ou permanent, le préjudice scolaire ou professionnel, l’incidence professionnelle, le préjudice moral, les souffrances endurées, l’assistance par tierce personne, le préjudice esthétique, le préjudice sexuel ou encore le préjudice d’agrément. Tous ces postes aideront à chiffrer les moyens humains et matériels nécessaires à la vie quotidienne en mobilité réduite en vue d’obtenir une réparation intégrale. Cependant, nulle autre que la victime est à même de connaître ses besoins, aussi votre participation active à l’élaboration de votre dossier d’indemnités est indispensable.

L’offre indemnitaire des assurances

En cas de paraplégie, les assurances sont chargées de proposer une offre indemnitaire, acceptable à l’amiable. Pour ce faire, leurs médecins-conseil réalisent leur propre expertise médicale et estiment un chiffrage correspondant à votre situation. Ces montants sont souvent moindres que ceux des avocats spécialisés. C’est pourquoi il est préférable de laisser ceux-ci prendre en charge votre dossier afin qu’ils plaident les besoins réels liés à votre handicap.

Les assurances détermineront ensuite une indemnisation conséquente à ces besoins identifiés : frais et soins médicaux, rééducation, appareillages, prothèse(s), assistance par tierce personne, télésurveillance, ainsi que véhicule et logement adaptés. Ce dernier nécessitera probablement des aménagements dont les coûts doivent être établis par des architectes-experts. L’indemnisation peut être accompagnée d’une rente viagère supplémentaire. Sans oublier, le cas échéant, le remboursement intégral des frais avancés jusqu’au versement des indemnités. Enfin, des aides financières aux handicapés sont aussi allouées par les services sociaux de l’État.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *